Nos ‘takeaways’ du FreeFrom Food Expo à Amsterdam
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on LinkedIn1Email this to someone

Les produits sans gluten et sans lactose se portent bien

Même si en Europe le chiffre d’affaires des produits sans gluten et sans allergènes ne représente encore qu’une petite fraction des ventes aux Etats-Unis – entre autres parce que le pays de l’Oncle Sam inclut les produits sans gluten non certifiés dans ses chiffres – le marché européen des produits sans gluten et sans lactose se développe à un rythme plus rapide que celui de l’alimentation traditionnelle. Cette hausse est stimulée par l’amplification de la problématique des allergies et intolérances alimentaires, l’augmentation du nombre de diagnostics positifs et la promotion par de nombreuses personnalités des produits sans gluten et sans lactose.

Le gluten est depuis longtemps accusé de tous les maux, indépendamment de la problématique de la maladie cœliaque et des autres problèmes d’intolérance. En réalité, toutes les graines pourraient se retrouver dans le collimateur.

Vive le « lifestyle buyer »

Les statistiques varient d’un pays à l’autre, mais en moyenne, une personne sur dix consomme des produits sans gluten. Cela ne signifie pas qu’elles se nourrissent exclusivement de produits sans gluten, mais que ce type d’alimentation ne se limite pas aux personnes souffrant de la maladie cœliaque ou d’intolérance au gluten. Ce sont surtout les jeunes, les millenials, qui sont attirés par ces produits.

Les produits sans gluten sont donc essentiellement achetés par ceux que l’on appelle en anglais les « lifestyle buyers ». 30% de ces consommateurs ne les achètent pas pour des raisons médicales, mais pour varier leur alimentation !

Les personnes qui, pour des raisons médicales, doivent éviter les aliments avec gluten s’intéressent avant tout à la sécurité du produit, en d’autres termes, à sa certification. Pour ceux qui évitent le gluten pour d’autres raisons, c’est l’aspect santé qui prime.

Les produits sont de plus en plus sains

Lors de la conception et de la commercialisation des produits – aussi bien chez les grands producteurs que les fabricants de produits de niche et de nouvelles marques – on accorde de plus en plus d’attention aux qualités nutritionnelles et à la composition des produits. Les mentions telles que naturel, sain, bio, sans additifs, vegan, sans sucre ajouté, riche en fibres, etc. sont en nette augmentation.

La plupart des nouveaux produits sont …des snacks saines

Lors de la conception d’un nouveau produit, les entreprises abandonnent de plus en plus les produits de boulangerie et se focalisent sur les snacks et les collations à emporter. La tendance générale à prendre de moins en moins de repas à domicile, et à passer de trois repas par jour à un plus grand nombre d’encas, s’affirme depuis de nombreuses années et semble se confirmer. De plus en plus de snacks contiennent des céréales germées, des variétés anciennes et des graines.

« Exempt de graines » et FODMAP : le nouveau « sans gluten » ?

Le gluten est depuis longtemps accusé de tous les maux, indépendamment de la problématique de la maladie cœliaque et des autres problèmes d’intolérance. En réalité, toutes les graines pourraient se retrouver dans le collimateur. Les aliments crus et paléo trouvent de plus en plus leur place dans les rayons des magasins, tout comme les produits vegan et sans gluten. Les aliments qui conviennent à un régime évitant des FODMAP sont eux aussi de plus en plus mis en évidence. La question de savoir si les symptômes liés à l’intolérance au gluten et au SCI ne sont pas plutôt liés aux FODMAP et ne pourraient pas être résolus en évitant des produits riches en FODMAP, se pose de manière de plus en plus précise.

Le prix des produits sans gluten mis sous pression

Il n’est pas acceptable de faire payer les clients un prix plus élevé pour des produits sans gluten, sauf s’ils sont plus sains que leurs équivalents traditionnels. Le supplément de prix de 60 à 70% qui était appliqué il y a quelques années, a entretemps été réduit à 30 à 40%, et les consommateurs ne sont pas disposés à payer davantage pour des produits sans gluten gorgés de sucres, de graisses et de sel, et qui n’offrent donc aucun avantage en matière de santé.

Le marché manque cruellement de produits adaptés aux enfants

Les enfants semblent avoir été oubliés en matière d’offre de produits sans allergènes. En effet, on trouve encore trop peu de produits adaptés aux enfants. Les fabricants à la recherche de nouvelles opportunités devraient s’intéresser à ce public cible. En particulier si l’on sait que la population des enfants enregistre la plus forte augmentation du nombre d’individus souffrant d’allergies et d’intolérances alimentaires.